Une coopération exemplaire pour valoriser l’herbe fauchée en bord des routes

Une coopération inédite. Photo : Conseil départemental des Vosges

Du 23 au 27 avril a eu lieu dans les Vosges une expérimentation issue d’une coopération inédite, visant à mieux valoriser l’herbe fauchée sur les bords de route, tout en réinsérant des jeunes éloignés de l’emploi.

Portée par le Pôle Eco Ter, cette initiative est le fruit d’une coopération avec entre autres Évodia, le Conseil départemental des Vosges, Jeunesse et Cultures, etc. Elle vise à faire d’un déchet inemployé – l’herbe fauchée en bords de route, souvent laissée sur place – une ressource valorisable en méthaniseurs ou plateformes de compostage.  L’expérimentation concernait trois secteurs, dans l’ouest vosgien : le col du poirier, les abords de la zone industrielle de Damblain, de part et d’autre de Liffol-le-Grand.

collecter l’herbe, mode d’emploi

Pour que l’herbe soit valorisable, il fallait d’abord en ôter les déchets, souvent jetés par la fenêtre des automobiles. Jeunesse et Cultures a mené un chantier éducatif d’insertion pendant une semaine pour récolter ces déchets, en partenariat avec le Département et Évodia.

Ensuite, il fallait collecter l’herbe, jusqu’alors demeurée sur place après avoir été fauchée. Le Département a bénéficié d’une machine pour à la fois effectuer la fauche des bords de route et l’aspiration de l’herbe. Évodia s’est ensuite chargé d’en prélever quelques échantillons pour les analyser en laboratoire.

objectifs : valorisation et développement de l’économie circulaire

Nous avons testé deux modes de valorisation : la méthanisation et le compostage de l’herbe, au sein de la plateforme d’ABCDE.

Les déchets collectés avant la fauche ont été également pesés et analysés pour leur donner un débouché en valorisation ; Évodia a acheminé vers les déchèteries les plus proches ceux qui pouvaient l’être.

Le potentiel d’herbe récoltable sur les 3 226 kilomètres de routes départementales est de 16 000 tonnes par an, à raison de deux coupes annuelles. Mais cette expérimentation revêt également une dimension de sensibilisation au recyclage, puisque les jeunes qui participaient au chantier et les agents du Département ont eu droit à une visite du centre de tri d’Épinal-Razimont.

 

 

Retour au webzine