FENIIX

FENIIX, LA NOUVELLE UNITE DE VALORISATION ENERGETIQUE A RAMBERVILLERS

Anciennement usine d’incinération, FENIIX s’est transformée au cours de 36 mois de chantier afin de devenir une unité de valorisation énergétique pouvant brûler jusqu’à 10 tonnes d’ordures ménagères par heure. 

Ce projet, d’un montant de 63 millions d’euros investis par EVODIA, a mobilisé plus d’une centaine de personnes dont la majorité issue du bassin d’emploi local. Il s’inscrit dans la stratégie d’EVODIA de réduction et de valorisation des déchets afin d’éviter l’enfouissement.

FENIIX : productrice d'énergie verte, locale et renouvelable

Alors usine d’incinération dans les années 1980, FENIIX incarne la transformation et l’évolution.

Dotée de trois fours au cours des années 2000, les 36 mois de travaux ont permis de les remplacer par un équipement beaucoup plus performant. Ainsi, les performances énergétiques de FENIIX ont augmenté de 46% par rapport à l’ancien équipement tandis que son unique ligne d’incinération a été réduite de 10% en prévision d’une baisse du volume de déchets collectés.

Grâce à ces évolutions, 79% de l’énergie produite par l’incinération est récupérée contre 54% auparavant.

Les 86 kT traités par FENIIX toute l’année permettent de produire 47 000 MWh d’énergie électrique couvrant les besoins énergétiques annuels de 60 000 habitants. En parallèle, 7 000 MWh d’énergie thermique sont injectés directement dans le réseau de chaleur local permettant de chauffer une vingtaine de bâtiments publics au sein de la ville de Rambervillers. Enfin, 20% des tonnages obtenus lors de l’incinération des déchets deviennent des mâchefers qui sont valorisés de deux manières : en sous-couche routière ou en matériaux de comblement (remblai).

Un impact environnemental réduit grâce aux avancées techniques

20210415_NOUVELLE USINE_FENIIX (3)

La transformation de FENIIX a également été l’occasion de la mise en place d’une nouvelle technologie de traitement des fumées.

SUEZ et EVODIA ont mis en place un traitement sec des fumées, c’est-à-dire sans eau de lavage. Par conséquent, il n’y a pas de consommation de la ressource en eau ni de rejet dans le milieu naturel.

De plus, les eaux utilisées au sein de FENIIX lors du process sont envoyées vers un bassin de stockage et sont réutilisées dans le circuit d’eau de l’usine. Ainsi, les prélèvements dans la rivière La Mortagne sont réduits de 90%.

En parallèle, le site récupère également les eaux de pluie, faibles en sédiments et en minéraux, qui facilitent l’entretien des machines.

Retour sur 36 mois de chantier

36 mois, c’est la durée totale du chantier pour que FENIIX passe d’usine d’incinération à usine de valorisation énergétique, appelée également UVE.

Au cours de ces travaux, il n’y a eu aucun accident de travail. La centaine de personnes mobilisée était, pour la majorité, issue du bassin d’emploi local.

Côté déchets, 900 tonnes de matériaux et déchets industriels ont été générés par le chantier. Cependant, 70% ont été valorisés dans Les Vosges et dans le Grand-Est.

partez À la découverte de FENIIX

Partez à la découverte de FENIIX et de la gestion des déchets d’ordures ménagères à travers un parcours ludique récemment créé composé de deux salles pédagogiques et d’un circuit de visite ! D’une durée de deux heures environ, la valorisation des déchets n’aura plus de secret pour vous à la fin de la visite. 

Les inscriptions pour le parcours pédagogique de FENIIX ouvriront dès le mois de janvier 2023. Rendez-vous sur notre site pour vous inscrire !