Les colonies de vacances intègrent le compostage en restauration collective

Les colonies de vacances intègrent le compostage en restauration collective

 

Qu’elles sont jolies et positives les colonies de vacances Vosgiennes ! En plus de proposer aux enfants des séjours variés, entre détente et découverte, elles intègrent désormais une démarche éco-responsable.

C’est le cas des centres de vacances de l’Office Départemental des Centres de Vacances et de Loisirs (ODCVL), organisme Vosgien qui gère onze sites en France.

A La Bresse, Le Pont Du Metty s’est lancé depuis septembre 2019 dans le compostage des biodéchets issus de la restauration collective.

« Nous voulions réduire nos déchets, tout en favorisant notre engagement en faveur de l’écologie. Nous avons donc souhaité installer un site de compostage au sein de la colonie de vacances. », explique Clément FRÉQUELIN, adjoint pédagogique du Pont du Metty à La Bresse.

A l’image du centre de vacances Le Tremplin de la Mauselaine à Gérardmer, déjà porteur d’un projet de compostage collectif, le Pont du Metty s’est donc lancé il y a un an, avec le soutien d’Évodia.

Une initiative bienvenue, quand on sait que 59 kg/an/habitant* de déchets organiques sont jetés à la poubelle chaque année dans les Vosges, au lieu d’être composté.

 

Transformer les biodéchets en engrais pour le jardin pédagogique

 

Conseillée par Évodia, la colonie de vacances s’est dotée de trois bacs de 1000 litres afin de composter ses déchets de cuisine, ainsi que ses déchets verts.

Pour maîtriser la technique du compostage, Clément FRÉQUELIN et Simon MAZO, directeur de l’établissement, ont suivi une formation dispensée par Évodia. En parallèle, les personnels de cuisine ont été sensibilisés au tri des biodéchets par Alysson RIMPAULT, chargée de mission chez Évodia. « L’objectif était de leur présenter les multiples intérêts du compostage, sans pour autant ajouter une charge de travail supplémentaire trop lourde pour les équipes. », explique-t-elle.

« Les composteurs nous permettent de valoriser les épluchures et restes de légumes, les branches coupées les tontes de pelouse, et même les serviettes en papier usagées ! », s’enthousiasme Clément FRÉQUELIN.

Après décomposition, ces déchets se transformeront en compost. Riche en azote et en carbone, c’est un engrais naturel efficace qui sera utilisé pour enrichir les fleurs qui décorent les balcons de la colonie de vacances. Le compost servira également à nourrir les plantes du Jardin des Senteurs, un projet pédagogique du Pont du Metty.

 

Une démarche globale inscrite dans le développement durable

 

Le choix d’installer un site de compostage s’est fait en adéquation avec les valeurs portées par l’ODCVL. L’écologie est en effet fondamentale pour la structure, qui propose des séjours thématiques sur l’éducation à l’environnement.

« Les jeunes aussi veulent et peuvent à leur manière, participer activement à la recherche de l’équilibre entre l’Homme et la nature. Nous leur transmettons des connaissances sur le développement durable, qui trouvent des applications concrètes, comme le compostage. », précise Clément FRÉQUELIN.

De plus, des efforts sont entrepris sur les économies d’énergie, avec la réalisation de travaux sur les bâtiments. L’isolation a été refaite, et les anciennes fenêtres ont été remplacées par du double-vitrage. Enfin, le chauffage au fioul a été remplacé par une pompe à chaleur géothermique.

« Nous n’avons pas la prétention de vouloir montrer l’exemple, mais nous montrons que chacun peut agir en faveur du développement durable. Nous avons la volonté de mettre en œuvre des projets qui vont dans le bon sens. », conclu Clément FRÉQUELIN.

D’autres colonies de vacances souhaitent installer un site de compostage dans les Vosges, comme Le Chalet d’Artimont à La Bresse ou Clairsapin à Corcieux. Une bonne nouvelle, pour des vacances toujours plus responsables !

 

 

*Source : étude MODECOM Évodia 2019

Retour aux actualités